Premiers pas avec Yana

Bonjour mon cher Idle.

Je débute totalement avec cet excellent YANA. Installation sans problème sur raspi. Ensuite je bute, certainement très bêtement dès le deuxième pas: je veux tester le plugin gpio,  celui-ci reporte fidèlement l'état actuel du gpio, mais quand je souhaite changer un bit (j'ai mis une led sur gpio1), rien ne se passe, alors que cela fonctionne parfaitement depuis putty en ssh avec wiring pi (gpio write 1 0, ...).
Les permissions sont en 755 voire 777 dans tous les répertoires de yana-server. En fait, aucune commande ne semble être autorisée (ça ne marche pas non plus avec les modules émission 433MHz, les prises, etc.).

Have you got an idea for me please ?

/Bruno

Commentaires

  • Bj. je me répond à moi même (cela peut servir aux autres)

    le plugin gpio ne fonctionne toujours pas en écriture, mais la télécommande de prises (POLLIN) fonctionne maintenant très bien depuis que j'ai fait ce qui est ci-dessous, ce qui est une histoire de droits unix, expliqué de ci de là, donc petit résumé:

    Droits sur les plugins

    (toute commande est précédée de sudo si on est loggué en utilisateur simple (pi))

    On peut par exemple utiliser putty en ssh pour avoir une console du raspi  à distance ou avoir
    une console en local si on a un clavier/souris et un écran.

    Tous les fichiers yana-server appartiennent à www-data par défaut, sinon faire:

    chown -R www-data:www-data plugins

    Tous les fichiers sont ouverts en écriture/lecture (au moins pour le développement)

    chmod 755 -R plugins

    Tout exécutable sur des e/s droit appartenir au super utilisateur root et au groupe root, les droits sont suid (exécutable par un tiers) soit -rwsr-sr-x ou 6755 ou 36333 (octal), exemple:

    chown root ./radioEmission
    chgrp root ./radioEmission
    chmod 6755 ./radioEmission

    Autre exemple pour le gpio (qui appartient déjà à root) dans usr/local/bin

    chmod 6755 ./gpio

    Mais ceci n'est pas conseillé à ce niveau ! il vaut mieux lever les droits des programmes qui utilisent le gpio, cela réduit
    le nombre de fausses manips possibles.

    ATTENTION A LA SECURITE: tout utilisateur peut ensuite manipuler sans vergogne les bits du gpio.

    En tout cas, bravo Idleman pour ce boulot !

    /Bruno

Sign In or Register to comment.